Une plante spectaculaire

C'est l'été à la Réunion, c'est la floraison du curcuma.

 

Pas de devinette pour cette plante extraordinaire que je catalogue personnellement de miraculeuse !

Avant d'aller plus loin, quelques notes botaniques : le curcuma est une plante rhizomateuse aromatique issue de la famille des Zingibéracées, d'origine indienne. Sa culture est facile (du moins chez nous) en pleine terre  au  soleil ou à la mi ombre dans un sol bien drainé. Peut aussi être cultivée en pot. Les fleurs peuvent être roses ou blanches.

Les miens ont des fleurs blanches. Les pétales translucides sont même comestibles en salade composée. 

curcuma4

 

En principe, tous les jardins créoles comptent  une touffe de cette plante-épice utile et précieuse !

Le Jardin Croquant n'a pas dérogé à la coutume puisqu'il y en avait tout un caro !

 

curcuma3

En juillet 2017, j'en ai placés 3 près de la palissade de mon potager

En a peine 5 mois, le feuillage atteignait 70 cm !  Leur nouvel emplacement leur convenait tellement bien que des fleurs apparaissaient déjà en novembre, à mon grand bonheur.

curcuma2

Les épis d'un blanc-porcelaine teinté de jaune illuminent en ce moment le feuillage vert "palmier". 

 

 

curcumaRacine

Un pied déraciné par les dernières fortes pluies.

Je l'ai briqué pour vous faire voir ses rhizomes 

Les rhizomes  se développent pour être mûrs avant la période fraîche de mai. Les feuilles jaunies et desséchées signeront alors le moment de la récolte que je ne manquerai pas de photographier pour vous.

Personnellement, je n'avais jamais cultivé cette plante mais je connais bien les qualités de la poudre obtenue de ses rhizomes pour  colorer les caris, les sauces  et  relever leur goût.

J'ai d'ailleurs quelques souvenirs  de ce "safran" du pauvre pour ses  bienfaits thérapeutiques.

Du coup, pour pimenter ou plutôt pour "safraner" mon article, je ne résiste pas à l'envie de vous raconter ces petits moments simples de mon enfance nostalgique : 

- A l'époque de nos 8 ans, nous courrions tous pieds-nus dans les galets coupants des sentiers serpentant nos cases.... et les entailles aux orteils étaient fréquentes.... pas de souci dans ces cas-là ..... maman-docteur avait le remède : un peu de poudre de "safran"  sur la blessure "aïe ça piquait"... mais c'était toujours efficace !  la guérison était assurée dans les 2 jours et c'était reparti pour nos cabrioles dans les sentiers escarpés.

- Et de 2 : un rhume trop lent à partir et une toux un peu "grasse" ..... et hop un "doigt"  de "safran mûr" mis à bouillir dans du lait.... et la tisane miélée faisait disparaître toux et rhume !  

C'était plutôt pas mal je trouve pour un safran du pauvre ! 

C'est pour tout cela que je valorise autant ce "safran" péi  indispensable à nous tous, les réunionnais. 

J'espère avoir  réussi à l'encenser à ses justes valeurs !

J'espère aussi vous avoir apris des petites choses sur ce condiment créole.

Que seraient nos caris d' poulet, nos riz jaunes, nos z'embrocales,  nos sauces de poissons et crustacés sans cette poudre "safran" assurant le soleil dans nos assiettes ?

A bientôt pour d'autres découvertes au Jardin Croquant que vous venez de visiter.

 

3fleurs curcuma

 

Mamina